Posts Tagged “épistémologie”

image_pdfimage_print

De la science-fiction à la science : le mythe de la singularité – Laurence FAVIER

par |

Que les déve­lop­pe­ments de la science ins­pirent la science-fiction n’a rien de nou­veau. L’imaginaire que véhi­cule l’idée d’une intel­li­gence arti­fi­cielle s’épanouit depuis plus d’un demi-siècle au moins.

Lire plus »

Kulturindustrie et crise de la rationalité – Marc HIVER

par |

Marc Hiver revient sur la généa­lo­gie du concept de la Kulturindustrie chez Adorno et Horkheimer, en tis­sant des liens entre les cha­pitres dis­pa­rates de leur livre clas­sique, « Dialectique de la Raison ».

Lire plus »

Des sciences sociales vigilantes aux sciences sociales politiques – Fabien GRANJON

par |

Fabien Granjon, pro­fes­seur à Paris 8 et direc­teur du CEMTI apporte sa réponse à une ques­tion capi­tale : qu’est-ce qui consti­tue une « approche cri­tique » dans les sciences sociales ?

Lire plus »

Forme esthétique et contenu [social] sédimenté – Marc HIVER

par |

S’il est un lieu com­mun théo­rique bien ancré, c’est celui de la dis­tinc­tion fond/forme. Le remettre en cause implique une prise en compte de la dimen­sion esthé­tique qui ne réduise pas le tra­vail de la forme à une mise en forme.

Lire plus »

Imaginaire, rêve et plaisir – Marc HIVER

par |

Si les études sur la per­son­na­li­té auto­ri­taire se sont ins­pi­rées de la struc­ture maso­chiste déve­lop­pée par la pro­pa­gande fas­ciste, elles ont peu à peu été appli­quées à l’industrie cultu­relle.

Lire plus »

Le mouvement : la question en musique et au cinéma – Marc HIVER

par |

Interroger l’analogie entre le mou­ve­ment de l’image et le mou­ve­ment en musique revient à opé­rer la cri­tique d’une évi­dence du sens com­mun ciné­phi­lique et des pra­tiques musi­cales de l’industrie cultu­relle ciné­ma­to­gra­phique.

Lire plus »

Trou dans l’image et question de l’aveuglement – Marc HIVER

par |

trou

Les nou­velles images pré­tendent tout mon­trer dans le cadre idéo­lo­gique d’un pseudo-monde des images. Or les trous et l’aveuglement y sont pour­tant aus­si indis­so­ciables car on ne peut abs­traire l’image du regard por­té sur elle.

Lire plus »