Articles récents
  • Mai 2016 Contenu : 1 Le volume de production de fiction télévisée en France tombe à un niveau historiquement bas 2 ...mais pic de production du cinéma français en 2015 3 La France en retard sur l'usage de la VOD 4 « La télévision est à son apogée en termes de créativité » 5 Une troisième saison du Bureau des Légendes (Canal+) est déjà prévue 6 Game of Thrones : la fin vient ? 7 En France, l'e-book ne décolle pas

    Actualités des industries culturelles et numériques #42, mai 2016

    Mai 2016 Contenu : 1 Le volume de production de fiction télévisée en France tombe à un niveau historiquement bas 2 ...mais pic de production du cinéma français en 2015 3 La France en retard sur l'usage de la VOD 4 « La télévision est à son apogée en termes de créativité » 5 Une troisième saison du Bureau des Légendes (Canal+) est déjà prévue 6 Game of Thrones : la fin vient ? 7 En France, l'e-book ne décolle pas

    Lire la suite...

  • À l'occasion de la sortie de Cultural Studies. Théories et méthodes (Armand Collin, 2015), livre d'introduction clair et équitable signé par deux jeunes universitaires, Maxime Cervulle et Nelly Quemener, la Web-revue a voulu leur poser des questions par écrit dans le but d'un dialogue contradictoire. Cervulle et Quemener représentent la « troisième génération » des Cultural Studies qui s'intéresse tout particulièrement aux « nouveaux sujets de l'émancipation ». Nonobstant quelques excès des deux côtés, la tradition critique de l'École de Francfort et les Cultural Studies ont historiquement existé dans un état de tension créative (mais tension quand même !). Cela est l'approche de la Web-revue, dans un contexte où la recherche critique à l'Université n'est plus encouragée, mais où certaines thématiques travaillées par la tradition des Cultural Studies sont plus que jamais présentes dans les débats politique et social.

    Les Cultural Studies – entretien avec Maxime Cervulle et Nelly Quemener

    À l'occasion de la sortie de Cultural Studies. Théories et méthodes (Armand Collin, 2015), livre d'introduction clair et équitable signé par deux jeunes universitaires, Maxime Cervulle et Nelly Quemener, la Web-revue a voulu leur poser des questions par écrit dans le but d'un dialogue contradictoire. Cervulle et Quemener représentent la « troisième génération » des Cultural Studies qui s'intéresse tout particulièrement aux « nouveaux sujets de l'émancipation ». Nonobstant quelques excès des deux côtés, la tradition critique de l'École de Francfort et les Cultural Studies ont historiquement existé dans un état de tension créative (mais tension quand même !). Cela est l'approche de la Web-revue, dans un contexte où la recherche critique à l'Université n'est plus encouragée, mais où certaines thématiques travaillées par la tradition des Cultural Studies sont plus que jamais présentes dans les débats politique et social.

    Lire la suite...

  • Dans la cinquième saison de la série, à un moment où tout espoir a disparu, le leader des survivants, l'ex-shérif Rick Grimes déclare à son groupe « We are the walking dead ». Cette formule désespérée du héros met en lumière le lien entre les zombies et les humains. En effet, le zombie ressemble à un humain auquel on aurait arraché sa conscience. Le zombie est donc une figure métaphorique d’un sujet contemporain absent de lui-même, c'est-à-dire qu’il n'a pas conscience d'exister et ne ressent rien. C'est un homme vivant à l'extérieur et mort à l'intérieur, un mort-vivant.

    « The Walking Dead » : survivre en milieu apocalyptique – Anne-Lise MELQUIOND

    Dans la cinquième saison de la série, à un moment où tout espoir a disparu, le leader des survivants, l'ex-shérif Rick Grimes déclare à son groupe « We are the walking dead ». Cette formule désespérée du héros met en lumière le lien entre les zombies et les humains. En effet, le zombie ressemble à un humain auquel on aurait arraché sa conscience. Le zombie est donc une figure métaphorique d’un sujet contemporain absent de lui-même, c'est-à-dire qu’il n'a pas conscience d'exister et ne ressent rien. C'est un homme vivant à l'extérieur et mort à l'intérieur, un mort-vivant.

    Lire la suite...

  • Frank Capra, né en 1897 à Palerme, Sicile, Italie, mort en 1991 à Los Angeles aux États-Unis, est l'incarnation des plus belles années de la comédie hollywoodienne. De ses quarante années de carrière, il donne au cinéma les films les plus représentatifs de son art. En 1976 paraît en France la traduction de son autobiographie : Hollywood Story. Mais quoi de plus suspect qu'une autobiographie ? D'autant qu'elle se double d'un soupçon quant à la thèse avancée par Frank Capra : j'ai été un précurseur du cinéma d'auteur au sein des grands studios hollywoodiens [1920 — 1950]. Pourquoi ne pas accepter de le suivre dans sa description dont le mérite incontestable, au-delà des anecdotes de service, réside dans une topologie assez complète des différentes sphères de l'industrie cinématographique américaine de l'époque ?

    Hollywood Story de Frank Capra – Marc HIVER

    Frank Capra, né en 1897 à Palerme, Sicile, Italie, mort en 1991 à Los Angeles aux États-Unis, est l'incarnation des plus belles années de la comédie hollywoodienne. De ses quarante années de carrière, il donne au cinéma les films les plus représentatifs de son art. En 1976 paraît en France la traduction de son autobiographie : Hollywood Story. Mais quoi de plus suspect qu'une autobiographie ? D'autant qu'elle se double d'un soupçon quant à la thèse avancée par Frank Capra : j'ai été un précurseur du cinéma d'auteur au sein des grands studios hollywoodiens [1920 — 1950]. Pourquoi ne pas accepter de le suivre dans sa description dont le mérite incontestable, au-delà des anecdotes de service, réside dans une topologie assez complète des différentes sphères de l'industrie cinématographique américaine de l'époque ?

    Lire la suite...

  • L’émergence du domaine vidéoludique est indéniablement liée à la propension récente des industries du loisir à proposer une exploitation multimédiatique des univers fictionnels des franchises. Le développement congloméral des industries, doublé d'une massification de pratiques de loisir, déterminent désormais la circulation des univers de fiction d'un média vers un autre. Pour comprendre les origines du phénomène, il faudra revenir sur l’évolution des techniques, et sur les types de contenu qui ont contribué à faire du transmédia l'un des principes les plus significatifs de la convergence entre le cinéma et le jeu vidéo.

    Les jeux vidéo (2) : le transmédia et le marché des possibles – Pierre LOUIS

    L’émergence du domaine vidéoludique est indéniablement liée à la propension récente des industries du loisir à proposer une exploitation multimédiatique des univers fictionnels des franchises. Le développement congloméral des industries, doublé d'une massification de pratiques de loisir, déterminent désormais la circulation des univers de fiction d'un média vers un autre. Pour comprendre les origines du phénomène, il faudra revenir sur l’évolution des techniques, et sur les types de contenu qui ont contribué à faire du transmédia l'un des principes les plus significatifs de la convergence entre le cinéma et le jeu vidéo.

    Lire la suite...

  • La petite vidéothèque numérique de la Web-revue, comme sa sœur, la petite bibliothèque numérique, n'a pas la prétention d'être exhaustive ; on se limite, si possible, aux vidéos en français ou avec des sous-titres exploitables. Elle rappelle à nos lecteurs qu'un grand nombre de vidéos, en rapport avec le contenu de notre site universitaire, sont disponibles sur Internet et qu'on peut aussi naviguer dans YouTube ou Dailymotion pour trouver des perles culturelles ou d'un intérêt scientifique, d'autant plus qu'on maîtrise l'anglais ou l'espagnol. En termes de contenu, la contribution de la Web-revue à la recherche ne consiste pas seulement à proposer de nouveaux articles chaque mois.

    Petite vidéothèque numérique de la Web-revue

    La petite vidéothèque numérique de la Web-revue, comme sa sœur, la petite bibliothèque numérique, n'a pas la prétention d'être exhaustive ; on se limite, si possible, aux vidéos en français ou avec des sous-titres exploitables. Elle rappelle à nos lecteurs qu'un grand nombre de vidéos, en rapport avec le contenu de notre site universitaire, sont disponibles sur Internet et qu'on peut aussi naviguer dans YouTube ou Dailymotion pour trouver des perles culturelles ou d'un intérêt scientifique, d'autant plus qu'on maîtrise l'anglais ou l'espagnol. En termes de contenu, la contribution de la Web-revue à la recherche ne consiste pas seulement à proposer de nouveaux articles chaque mois.

    Lire la suite...

  • Pour la 3e année consécutive, "Romaine Lubrique" et "SavoirsCom1" se sont associés pour célébrer l’entrée de nouveaux auteurs dans le domaine public au 1er janvier 2016. Les membres du collectif ont sélectionné 31 œuvres que vous découvrirez en allant sur le site aventdudomainepublic.org, où chaque jour du mois de décembre une nouvelle notice a été « libérée ». Cette initiative, déjà saluée dans notre widget de décembre 2015, figurera de façon pérenne en tant qu'article pour une consultation durant toute l'année 2016.

    Qui s’élève dans le domaine public en 2016 ? – Louise MERZEAU

    Pour la 3e année consécutive, "Romaine Lubrique" et "SavoirsCom1" se sont associés pour célébrer l’entrée de nouveaux auteurs dans le domaine public au 1er janvier 2016. Les membres du collectif ont sélectionné 31 œuvres que vous découvrirez en allant sur le site aventdudomainepublic.org, où chaque jour du mois de décembre une nouvelle notice a été « libérée ». Cette initiative, déjà saluée dans notre widget de décembre 2015, figurera de façon pérenne en tant qu'article pour une consultation durant toute l'année 2016.

    Lire la suite...

  • Avec une croissance annuelle moyenne de 10 % entre 2000 et 2011, la Chine est en pleine expansion et ouvre ses marchés au reste du monde (et cela dans de nombreux secteurs tels que celui de la culture et donc du cinéma). La Chine prend conscience de son potentiel dans la production de biens symboliques et matériels et voit se dessiner la possibilité de détrôner Hollywood. Le 22 septembre 2013, le conglomérat chinois « Dalian Wanda Group » a donné le coup d’envoi de son projet de « cité du cinéma » à Qingdao. Le patron de Wanda Group, Wang Jianlin, a précisé qu’il voulait développer un « Chinawood » sur la scène internationale.

    Chinawood : futur Hollywood chinois ? – Manon FRAISSE

    Avec une croissance annuelle moyenne de 10 % entre 2000 et 2011, la Chine est en pleine expansion et ouvre ses marchés au reste du monde (et cela dans de nombreux secteurs tels que celui de la culture et donc du cinéma). La Chine prend conscience de son potentiel dans la production de biens symboliques et matériels et voit se dessiner la possibilité de détrôner Hollywood. Le 22 septembre 2013, le conglomérat chinois « Dalian Wanda Group » a donné le coup d’envoi de son projet de « cité du cinéma » à Qingdao. Le patron de Wanda Group, Wang Jianlin, a précisé qu’il voulait développer un « Chinawood » sur la scène internationale.

    Lire la suite...

  • La petite bibliothèque numérique et gratuite de la Web-revue n'a pas la prétention d'être exhaustive, mais celle de rappeler à nos abonnés qu'un grand nombre de textes, tombés dans le domaine public, ont été numérisés et sont à disposition gratuitement (sous réserve des traductions qui prolongent ces droits). La contribution de la Web-revue à la recherche ne consiste pas seulement, en terme de contenu, à proposer de nouveaux articles chaque mois. La recherche, c'est aussi le travail d'un certain nombre de groupes scientifiques, et d'universités accomplissant un travail de fourmis. Nous leur rendons hommage en relayant cette mission.

    Petite bibliothèque numérique et gratuite de la Web-revue

    La petite bibliothèque numérique et gratuite de la Web-revue n'a pas la prétention d'être exhaustive, mais celle de rappeler à nos abonnés qu'un grand nombre de textes, tombés dans le domaine public, ont été numérisés et sont à disposition gratuitement (sous réserve des traductions qui prolongent ces droits). La contribution de la Web-revue à la recherche ne consiste pas seulement, en terme de contenu, à proposer de nouveaux articles chaque mois. La recherche, c'est aussi le travail d'un certain nombre de groupes scientifiques, et d'universités accomplissant un travail de fourmis. Nous leur rendons hommage en relayant cette mission.

    Lire la suite...

  • Au Nigeria, pour beaucoup, le cinéma n’est pas un art, c’est quelque chose comme une chaîne de montage. Nollywood obéit à une logique purement commerciale, et les distributeurs font la loi. Le secteur marie une production industrielle avec des méthodes très artisanales et informelles : « la vidéo nigériane est la version "secteur informel" de la production africaine, ce qui la rend plus spontanée et plus proche du public que la production télévisée ou le cinéma africain »

    L’image de la femme dans les films Nollywood – Kardiatou DIALLO

    Au Nigeria, pour beaucoup, le cinéma n’est pas un art, c’est quelque chose comme une chaîne de montage. Nollywood obéit à une logique purement commerciale, et les distributeurs font la loi. Le secteur marie une production industrielle avec des méthodes très artisanales et informelles : « la vidéo nigériane est la version "secteur informel" de la production africaine, ce qui la rend plus spontanée et plus proche du public que la production télévisée ou le cinéma africain »

    Lire la suite...

  • La généalogie de la "brand culture" permet de révéler l’important renouvellement des notions publicitaires. Certaines notions semblent répondre à la crise socio-économique actuelle. Elles permettent de défendre l’industrie publicitaire en difficulté, en la modernisant. Mais la création de ces notions ne semblent pas uniquement corrélées à un contexte de crise puisque la notion de "brand image" a été élaborée en 1955, période prospère. Dans les deux cas, l’industrie publicitaire doit se justifier par rapport à l’économie et au capitalisme en général. Ces notions sont donc idéologiques, car cette situation peut à tout moment être remise en question.

    Généalogie de la « brand culture » – Héloïse MERARD

    La généalogie de la "brand culture" permet de révéler l’important renouvellement des notions publicitaires. Certaines notions semblent répondre à la crise socio-économique actuelle. Elles permettent de défendre l’industrie publicitaire en difficulté, en la modernisant. Mais la création de ces notions ne semblent pas uniquement corrélées à un contexte de crise puisque la notion de "brand image" a été élaborée en 1955, période prospère. Dans les deux cas, l’industrie publicitaire doit se justifier par rapport à l’économie et au capitalisme en général. Ces notions sont donc idéologiques, car cette situation peut à tout moment être remise en question.

    Lire la suite...

  • Les mots et expressions créés avec les nouvelles technologies sont instables et flous, même si leur usage est devenu courant. Pourtant il serait presque dangereux dans certains cas de vouloir donner un nom à des concepts auxquels on ne peut même pas donner de limites, ou d’explications intelligibles. Pour éclairer cette problématique, Morozov a prévu de consacrer ses prochains travaux aux recherches sur l‘historicisation et la contextualisation du vocabulaire qui est utilisé au sein de l’univers technologique, tels que cyberespace, internet, open source…

    Evgeny Morozov, critique du web-centrisme et du « solutionnisme » – Marion LEMONNIER

    Les mots et expressions créés avec les nouvelles technologies sont instables et flous, même si leur usage est devenu courant. Pourtant il serait presque dangereux dans certains cas de vouloir donner un nom à des concepts auxquels on ne peut même pas donner de limites, ou d’explications intelligibles. Pour éclairer cette problématique, Morozov a prévu de consacrer ses prochains travaux aux recherches sur l‘historicisation et la contextualisation du vocabulaire qui est utilisé au sein de l’univers technologique, tels que cyberespace, internet, open source…

    Lire la suite...

  • Le véritable but des travaux de Haussmann c’était de s’assurer contre l’éventualité d’une guerre civile. Il voulait rendre impossible à tout jamais la construction de barricades dans les rues de Paris. Poursuivant le même but Louis-Philippe avait déjà introduit les pavés de bois. Quand les formes architecturales sont du contenu social et politique sédimenté.

    Lire ou relire Walter Benjamin « Haussmann ou les barricades »

    Le véritable but des travaux de Haussmann c’était de s’assurer contre l’éventualité d’une guerre civile. Il voulait rendre impossible à tout jamais la construction de barricades dans les rues de Paris. Poursuivant le même but Louis-Philippe avait déjà introduit les pavés de bois. Quand les formes architecturales sont du contenu social et politique sédimenté.

    Lire la suite...

  • Cet article est un extrait d'une thèse de doctorat à venir en sciences de l'information et de la communication. Loin des fantasmes d'une toute-puissance accordée aux nouveaux médias, il s'agit d'analyser une réalité médiatique augmentée par l'entrée en lice des réseaux sociaux. L'étude de cas porte, à la veille du premier tour de la présidentielle de 2012 en France, sur la tentative de contournement par les twittos du code électoral relatif à la communication des résultats. Entre humour potache et rumeurs des twittos de base, mais aussi fuites organisées ou manipulées par des armées de community managers au service des candidats, le site de microblogging Twitter est donc le terrain de jeu de ceux qui croient en une conception de la démocratie directe et participative et des pros qui veulent l'instrumentaliser.

    #Radio Londres, irruption du microblogging dans la Présidentielle de 2012 – Laura GOLDBERGER

    Cet article est un extrait d'une thèse de doctorat à venir en sciences de l'information et de la communication. Loin des fantasmes d'une toute-puissance accordée aux nouveaux médias, il s'agit d'analyser une réalité médiatique augmentée par l'entrée en lice des réseaux sociaux. L'étude de cas porte, à la veille du premier tour de la présidentielle de 2012 en France, sur la tentative de contournement par les twittos du code électoral relatif à la communication des résultats. Entre humour potache et rumeurs des twittos de base, mais aussi fuites organisées ou manipulées par des armées de community managers au service des candidats, le site de microblogging Twitter est donc le terrain de jeu de ceux qui croient en une conception de la démocratie directe et participative et des pros qui veulent l'instrumentaliser.

    Lire la suite...

  • Il est indéniable que les DAW d'aujourd'hui sont de formidables outils de création, et aucun de leurs utilisateurs actuels, même celui ayant connu la période du « tout analogique », ne regrette la bande magnétique et son lot de contraintes physiques et économiques. Mais il convient d'avoir toujours à l'esprit que ces outils n'informent que sur des placements visuels de signifiants du son, et très peu sur le rendu final auditif de celui-ci. Les anciennes notions musicales d'orchestration, de pauses et d'espace sonore ne doivent pas être oubliées, et c'est bien la simple notion d'écoute qui doit être replacée au centre des préoccupations en matière de composition.

    Composer avec les stations audionumériques (DAW) – Jean-Baptiste FAVORY

    Il est indéniable que les DAW d'aujourd'hui sont de formidables outils de création, et aucun de leurs utilisateurs actuels, même celui ayant connu la période du « tout analogique », ne regrette la bande magnétique et son lot de contraintes physiques et économiques. Mais il convient d'avoir toujours à l'esprit que ces outils n'informent que sur des placements visuels de signifiants du son, et très peu sur le rendu final auditif de celui-ci. Les anciennes notions musicales d'orchestration, de pauses et d'espace sonore ne doivent pas être oubliées, et c'est bien la simple notion d'écoute qui doit être replacée au centre des préoccupations en matière de composition.

    Lire la suite...

  • Baudelaire (1821-1867) est contemporain de la construction du Paris haussmannien et de la transformation économique et sociale qui lui est attachée. Il est aussi contemporain de l’essor de la presse industrielle en tant que lecteur et rédacteur. Il publie des chroniques, des critiques d’art, des poèmes. Sa poésie comme le journalisme participe d’une même forme, l’enquête. Celle-ci place au cœur de son organisation la chose vue et la monstration. Elle fait tableau. Elle est aussi une composante du développement du capitalisme industriel.

    Baudelaire enquêteur – Francis JAMES

    Baudelaire (1821-1867) est contemporain de la construction du Paris haussmannien et de la transformation économique et sociale qui lui est attachée. Il est aussi contemporain de l’essor de la presse industrielle en tant que lecteur et rédacteur. Il publie des chroniques, des critiques d’art, des poèmes. Sa poésie comme le journalisme participe d’une même forme, l’enquête. Celle-ci place au cœur de son organisation la chose vue et la monstration. Elle fait tableau. Elle est aussi une composante du développement du capitalisme industriel.

    Lire la suite...

  • Apparus sur le marché des logiciels pour la composition musicale à l'image, les orchestres virtuels reproduisent par échantillonnage, pupitre par pupitre, l'étendue des notes et des principaux modes de jeux des instruments acoustiques de l'orchestre symphonique classique. Le réalisme des compositions dépend en très grande partie de la gestion des articulations, qui rendent les nuances de jeu moins mécaniques : glissandi, sostenuto, con legno, et modes de jeux modernes comme l'utilisation de tempéraments non égaux (gamme en quart de ton, clusters en intonation juste...).

    L’orchestre virtuel et la musique de film. Entretien avec le compositeur Jean-Claude Eloy par Jean-Baptiste Favory

    Apparus sur le marché des logiciels pour la composition musicale à l'image, les orchestres virtuels reproduisent par échantillonnage, pupitre par pupitre, l'étendue des notes et des principaux modes de jeux des instruments acoustiques de l'orchestre symphonique classique. Le réalisme des compositions dépend en très grande partie de la gestion des articulations, qui rendent les nuances de jeu moins mécaniques : glissandi, sostenuto, con legno, et modes de jeux modernes comme l'utilisation de tempéraments non égaux (gamme en quart de ton, clusters en intonation juste...).

    Lire la suite...

  • La question de l’apport créatif ou artistique a toujours posé problème dans l’analyse des séries télévisées, tant leur production est industrielle, et tant elles résistent à la notion d’auteur, qui a permis aux études du cinéma d’intégrer la culture humaniste. À cet égard, le statut artistique de la série télévisée reste incertain, et même les productions jouissant d'un succès d'estime tendent à disparaître dans un trou noir, une fois sorties de l'antenne.

    De qui vient « l’apport créatif » dans la production des séries télévisées ? – David BUXTON

    La question de l’apport créatif ou artistique a toujours posé problème dans l’analyse des séries télévisées, tant leur production est industrielle, et tant elles résistent à la notion d’auteur, qui a permis aux études du cinéma d’intégrer la culture humaniste. À cet égard, le statut artistique de la série télévisée reste incertain, et même les productions jouissant d'un succès d'estime tendent à disparaître dans un trou noir, une fois sorties de l'antenne.

    Lire la suite...

  • Cet article sur le traitement du son dans le cinéma de science-fiction à partir d'une réflexion sur le film Gravity, et qui s'appuie sur le concept néoformaliste de défamiliarisation, est originellement paru dans la revue en ligne (basée à Melbourne, Australie) Senses of Cinema, #71, juillet 2014 (recommandé). Nous remercions le directeur de la publication Rolando Caputo, et l’auteur de nous avoir autorisés à publier une version française. La traduction de l’anglais a été assurée par David Buxton.

    « Il n’y a rien pour porter le son » : défamiliarisation et réalisme signalé dans « Gravity » – Stuart BENDER

    Cet article sur le traitement du son dans le cinéma de science-fiction à partir d'une réflexion sur le film Gravity, et qui s'appuie sur le concept néoformaliste de défamiliarisation, est originellement paru dans la revue en ligne (basée à Melbourne, Australie) Senses of Cinema, #71, juillet 2014 (recommandé). Nous remercions le directeur de la publication Rolando Caputo, et l’auteur de nous avoir autorisés à publier une version française. La traduction de l’anglais a été assurée par David Buxton.

    Lire la suite...

  • Le rock, star-system et société de consommation, livre de David Buxton adapté d'une thèse de doctorat soutenue en 1983, fut publié par La Pensée sauvage, petit éditeur grenoblois, en 1985 ; il était devenu introuvable, sauf dans quelques bibliothèques universitaires et encore. À l'initiative du webmaster, la Web-revue a décidé d'en assurer une nouvelle édition numérique au rythme d'un chapitre par mois de janvier à août 2014. Désormais, un ebook en PDF, gratuit et complet du livre, est disponible au premier septembre 2014 sur le site dans l'espoir qu'une nouvelle génération pourrait prolonger et dépasser ses analyses en traitant de nouvelles formes populaires et de nouvelles idéologies alternatives.

    Le Rock, star-system et société de consommation – e-book PDF de David BUXTON

    Le rock, star-system et société de consommation, livre de David Buxton adapté d'une thèse de doctorat soutenue en 1983, fut publié par La Pensée sauvage, petit éditeur grenoblois, en 1985 ; il était devenu introuvable, sauf dans quelques bibliothèques universitaires et encore. À l'initiative du webmaster, la Web-revue a décidé d'en assurer une nouvelle édition numérique au rythme d'un chapitre par mois de janvier à août 2014. Désormais, un ebook en PDF, gratuit et complet du livre, est disponible au premier septembre 2014 sur le site dans l'espoir qu'une nouvelle génération pourrait prolonger et dépasser ses analyses en traitant de nouvelles formes populaires et de nouvelles idéologies alternatives.

    Lire la suite...