fétichisme Archive

Le texte suivant est composé des notes prises par Hans Georg Backhaus lors du séminaire d'été d'Adorno en 1962 consacré à Marx. Elles ont été publiées en annexe au livre classique de Backhaus, Dialektik der Wertform : Untersuchungen zur marxschen Ökonomiekritik (non traduit en français). C'est David Buxton qui a traduit ces notes à partir d'une traduction anglaise anonyme qui se présente elle-même comme « grossière ». Elle fut postée en 2012 par Chris O'Kane, qui promet la publication à venir d'une version améliorée, mais au moment où David Buxton traduit, celle-ci n'a pas vu le jour.

Sur Marx et les concepts de base de la théorie sociologique – Theodor W. ADORNO

Le texte suivant est composé des notes prises par Hans Georg Backhaus lors du séminaire d’été d’Adorno en 1962 consacré à Marx. Elles ont été publiées en annexe au livre classique de Backhaus, Dialektik der Wertform : Untersuchungen zur marxschen Ökonomiekritik (non traduit en français). C’est David Buxton qui a traduit ces notes à partir d’une traduction anglaise anonyme qui se présente elle-même comme « grossière ». Elle fut postée en 2012 par Chris O’Kane, qui promet la publication à venir d’une version améliorée, mais au moment où David Buxton traduit, celle-ci n’a pas vu le jour.

En plus des articles documentés qui sont autant de ressources pour des étudiants, la Web-revue se veut aussi un lieu de débats théoriques. A ce titre, Fabien Granjon, professeur à Paris 8 et directeur du CEMTI (Centre d'Etudes sur les Médias, les technologies, et l'internationalisation) apporte sa réponse à une question capitale : qu'est-ce qui constitue une "approche critique" dans les sciences sociales ?

Des sciences sociales vigilantes aux sciences sociales politiques – Fabien GRANJON

En plus des articles documentés qui sont autant de ressources pour des étudiants, la Web-revue se veut aussi un lieu de débats théoriques. A ce titre, Fabien Granjon, professeur à Paris 8 et directeur du CEMTI (Centre d’Etudes sur les Médias, les technologies, et l’internationalisation) apporte sa réponse à une question capitale : qu’est-ce qui constitue une « approche critique » dans les sciences sociales ?